Un milieu de travail sécuritaire est un milieu de travail prospère!

Il m’arrive très souvent que des propriétaires de petites et moyennes entreprises me demandent quoi faire pour rendre leur milieu de travail plus sécuritaire… sans que cela leur coûte trop cher. Chaque fois, ma réponse est la même : en prévention, ce n’est pas tant une question d’INVESTIR, que de S’INVESTIR! De s’impliquer personnellement. Pour faire en sorte que tous au sein de l’entreprise s’appliquent au quotidien à identifier les dangers, pour ensuite les éliminer.

Comment y arriver? D’abord en PARLANT de santé et de sécurité dans votre milieu de travail. Entre collègues, autant qu’entre travailleurs et employeur. Plus il deviendra normal de parler de santé et de sécurité, plus il sera facile de bien planifier le travail et plus il sera facile de cibler les machines et les outils dangereux, ainsi que les techniques et les méthodes à risque. Et d’y apporter des correctifs!

Petite, moyenne ou grande, ce n’est pas la taille de l’entreprise qui fait qu’un milieu sera sécuritaire ou non. C’est plutôt la volonté d’agir… ensemble! Car la présence de dangers aura un jour ou l’autre des conséquences pour un milieu de travail. De la « simple » perte financière à la dramatique perte… d’une vie!

Je me souviens d’ailleurs de ce travailleur de la région des Laurentides qui, en septembre 2014, a été tué alors qu’il réparait de la machinerie lourde. Un autre drame qui aurait tellement pu être évité.

Que s’est-il passé?

Le jour de l’accident, une chargeuse est stationnée près du garage de l’entreprise pour la réparation d’une fuite d’huile hydraulique sous le corps de soupape. Le godet de la chargeuse est à plat sur des blocs de béton, à une hauteur d’environ 1,2 m. Le travailleur se place sous les bras de levage de la chargeuse afin de procéder au démantèlement du corps de soupape. Un peu plus tard, un autre travailleur, qui s’affaire dans le garage, entend un bruit s’apparentant à de l’huile qui gicle, suivi d’un fort bruit d’impact. En sortant du garage, il constate que le godet est pratiquement au sol et il aperçoit avec effroi son collègue, écrasé sous les bras de la chargeuse. Malgré diverses manœuvres pour le sauver, l’homme succombe à ses blessures…

Une méthode de travail, ça ne s’improvise pas!

Après avoir mené leur enquête, mes collègues inspecteurs à la CNESST en sont venus à la conclusion que l’entreprise n’avait tout simplement pas prévu de méthode de travail sécuritaire pour l’entretien et la réparation de la machinerie lourde. Et aussi que le travailleur n’avait pas reçu la formation essentielle pour réaliser la tâche qui lui a été fatale. Bref, la méthode de travail utilisée était dangereuse et la procédure pour accomplir le boulot était… inexistante! De la pure improvisation!

On parle ici d’une absence totale de planification et d’évaluation du danger avant de commencer le travail. Il est inconcevable que cela se produise encore en 2015!

Dans ce cas-ci, tout comme lors de plusieurs autres accidents mortels répertoriés au fil des ans, il aurait pourtant été si simple de consulter la procédure prescrite par le fabricant et de l’appliquer. D’ailleurs, après cet accident, la CNESST a exigé que l’employeur mette en place une méthode de travail sécuritaire pour les travaux en cause, basée sur les directives du fabricant.

Toutefois, pour notre travailleur et ses proches, il était trop tard…

Quand sécurité rime avec productivité

Les employeurs ont l’OBLIGATION LÉGALE de fournir un milieu de travail sécuritaire à ses travailleurs et de mettre en place des méthodes de travail pour assurer leur santé et leur sécurité. De quoi vous assurer que tous vos travailleurs retourneront auprès de leurs proches à la fin de leur quart de travail!

Les travailleurs ont aussi une OBLIGATION LÉGALE : celle de respecter les mesures mises en place pour assurer leur sécurité. Car personne n’est invincible, et il est faux de croire qu’un accident, c’est seulement aux autres que ça arrive. Vous ne devez pas hésiter à demander des formations, à parler des situations dangereuses, à repérer les problèmes et à parler avec votre employeur pour trouver des solutions gagnantes pour tous!

Des innovations payantes!

Mettre en place des méthodes de travail ou des solutions novatrices pour rendre votre milieu plus sécuritaire peut rapporter plus que vous ne le pensez. Faites connaître vos réalisations en participant au concours Les Grands Prix santé et sécurité du travail, organisé chaque année par la CNESST. Votre créativité pourrait non seulement être récompensée, mais vous pourriez inspirer d’autres entreprises et contribuer à la sécurité de travailleurs aux quatre coins du Québec.

Vous pouvez aussi soumettre la candidature d’un collègue ou d’un patron dans la catégorie Leader en santé et sécurité du travail, qui vise à reconnaître la contribution de gens qui font vivre et qui partagent avec cœur et conviction la valeur de la prévention.

En bref…

N’hésitez pas à parler de santé et de sécurité du travail et à adopter des méthodes de travail sécuritaires dans votre milieu de travail. C’est le meilleur investissement que vous pouvez faire, tant pour le bien-être de toutes les personnes qui y gagnent leur vie que pour le succès de votre entreprise. Car, rappelez-vous, nous travaillons pour gagner notre vie, et non pour la perdre.

Pour en savoir plus :