Éliminez ces pièces en mouvement avant qu’elles fassent des victimes!

Mains broyées. Jambes coincées. Bras amputés. Chaque année, au Québec, des milliers de travailleurs sont victimes d’accidents du travail liés aux machines. Des histoires d’horreur aussi déplorables que nombreuses, avec près de 18 000 victimes recensées depuis cinq ans. Très souvent, c’est l’accès à des pièces en mouvement – qui auraient pourtant dues se trouver hors de portée des travailleurs – qui est en cause. Chaque fois, le drame aurait pu être évité.

On pourrait croire que ce sont uniquement les opérateurs des machines qui sont victimes d’accidents, mais ce n’est pas toujours le cas. Ceux qui travaillent à proximité risquent aussi de voir leur vie basculer. C’est le cas de ce travailleur d’une usine de transformation de pommes en Montérégie, qui est décédé le 29 avril 2013.

Que s’est-il passé?

Le jour de l’accident, le travailleur s’affairait à l’entretien ménager dans l’usine, incluant le nettoyage des planchers. Apercevant des résidus de pommes sous un basculeur, il s’est glissé sous la machine par une ouverture laissée accessible. La machine se trouvait alors en mode attente, entre deux cycles, mais elle n’était pas en arrêt complet. Quand le basculeur a amorcé un nouveau cycle, le travailleur se trouvait encore dans la zone dangereuse. Il a alors tenté de quitter la zone, mais il était trop tard. Ses hanches ont été écrasées entre le bâti du basculeur et la structure de l’élévateur, programmé pour descendre jusqu’à 7,62 cm du sol…

Une histoire atroce, difficile à oublier. Mais ce qui est encore plus difficile, c’est de comprendre POURQUOI la zone dangereuse d’une machine en marche était ainsi accessible!

Comment rendre vos machines sécuritaires

Pratiquement toutes les entreprises possèdent des machines. Certaines petites, d’autres énormes. Pour éviter que l’une d’entre elles soit à l’origine d’un accident grave – voire mortel – dans VOTRE milieu de travail, voici mes conseils.

Si vous êtes employeur :

Pour chacune de vos machines, prenez d’abord le temps d’identifier les dangers pour la santé et la sécurité non seulement des employés qui l’opèrent, mais aussi de ceux qui travaillent à proximité (comme les travailleurs qui effectuent l’entretien ménager, par exemple!).

Portez une attention spéciale aux pièces en mouvement, qui peuvent causer de graves lésions. Si elles sont accessibles, ne laissez pas vos travailleurs poursuivre le travail et cadenassez vos machines. Par la suite, installez les mesures de protection requises pour chaque problème que vous aurez ciblé. N’hésitez pas à faire appel à des ressources externes spécialisées en sécurité des machines, qui pourront vous aider à les rendre sécuritaires.

Exemple de mesures de potection :

Arbre de transmission  

Aussi, pour une utilisation optimale et sécuritaire de vos machines, assurez-vous de respecter les directives d’utilisation du fabricant et de procéder à l'entretien préventif de l'équipement. Notez d’ailleurs que, pour la majorité des opérations d’entretien, une procédure de cadenassage doit être appliquée. Pour cela aussi, n’hésitez pas à faire appel à des ressources externes spécialisées en sécurité des machines.

Enfin, il est essentiel d’offrir aux travailleurs la formation, l’entraînement et la supervision appropriés afin qu’ils aient les habiletés et les connaissances requises pour accomplir leur travail en toute sécurité.


robots audi
Source : http://www.4erevolution.com/audi-robots-collaboratifs/  

Je vous rappelle que les inspecteurs de la CNESST visitent les établissements et appliquent une politique de tolérance zéro à l’égard des machines dangereuses : les pièces en mouvement ne doivent pas être accessibles pour les travailleurs. Les employeurs fautifs sont passibles de poursuites pénales (constats d’infraction), dont les montants peuvent grimper rapidement, surtout en cas de récidive! Pensez-y!

Si vous êtes travailleur :

Des pièces en mouvement sont accessibles et constituent une zone dangereuse? N’effectuez pas l’opération et avisez immédiatement votre employeur.

De plus, en aucun temps vous ne devez enlever ou modifier des dispositifs qui sont mis en place pour assurer votre sécurité. Si vous le faites, vous vous exposez vous aussi à une poursuite pénale. Et surtout, vous risquez de perdre un membre, sinon la vie, ce qui aurait des conséquences pour vous et votre famille très longtemps.

Dites NON aux machines dangereuses : parlez-en à votre employeur!

On ne le dira jamais assez, une machine dangereuse dans un milieu de travail, c’est inacceptable; c’est pourquoi les employeurs et les travailleurs doivent travailler ensemble pour éliminer ce type de danger, qui est encore beaucoup trop présent dans les milieux de travail.

Exemple de dispositifs de protection contre les zones dangereuses des machines
Source : http://www.quebecindustriel.com/equipements-de-securite/  

Et vous, dans votre milieu de travail, y a-t-il des machines dangereuses? Si oui, en avez-vous parlé à vos collègues et à votre patron? Quelles solutions ont été mises en place par votre employeur pour assurer votre sécurité et faire en sorte que vous allez rentrer à la maison en fin de journée?

Pour en savoir plus :