1
2
3
4
5
6
7
8

? Cliquez sur le chiffre qui figure sur la photo et trouvez la solution pour chaque danger identifié.

Vous avez obtenu assez de bonnes réponses. Vous pouvez participer au concours.

1 La posture de Stéphanie n'est pas appropriée.

La solution :

  • S'assurer d'être bien assise afin de protéger son dos.
  • Faire une rotation de poste toutes les 15 minutes.
  • Toutes ces réponses sont bonnes.

2 Stéphanie n'est pas à l'abri des rayons du soleil.

La solution :

  • Porter une casquette, des lunettes et un t-shirt.
  • Il lui faut un parasol, de la crème solaire et une bouteille d'eau.
  • Toutes ces réponses sont bonnes.

3 Les « gougounes » que porte Stéphanie sont inadéquates pour son travail.

La solution :

  • Laisser ses sandales au pied de l'échelle avant d'accéder au mirador.
  • Utiliser des chaussures qui ne peuvent pas glisser du pied.
  • Toutes ces réponses sont bonnes.

4 Les bijoux et le sifflet que Stéphanie porte au cou pourraient compromettre sa sécurité lors d'un sauvetage.

La solution :

  • Laisser ses bijoux au vestiaire.
  • Porter son sifflet autour du poignet.
  • Toutes ces réponses sont bonnes.

5 Il n'y a pas de matériel d'intervention de premiers secours, premiers soins.

La solution :

  • Le matériel d'intervention devrait se trouver dans un local fermé, adjacent à la piscine.
  • Porter à la taille un étui contenant un masque et des gants.
  • Il faut une trousse de premiers soins toujours prête et ouverte, à côté du mirador.

6 Des jeux (frites, ballons, etc.) jonchent la promenade de la piscine.

La solution :

  • Les jeux devraient se trouver en tout temps dans la piscine.
  • Les jeux devraient être rangés de façon à dégager la promenade.
  • Aucun jeu ne devrait être toléré dans l'enceinte de la piscine.

7 Amélie verse du chlore dans la piscine malgré la présence de baigneurs.

La solution :

  • Fermer la piscine pour la journée.
  • Attendre que les baigneurs soient sortis de l'eau avant de verser du chlore.
  • Diluer d'abord le chlore avec de l'eau avant de le verser dans la piscine.

8 Amélie n'est pas équipée pour manipuler du chlore.

La solution :

  • Porter des gants, des bottes et un imperméable (ou un tablier).
  • Porter des lunettes protectrices et un masque.
  • Toutes ces réponses sont bonnes.

Photo : Denis Bernier

C'est l'été, et il fait beau et chaud. Deux bonnes copines, Stéphanie et Amélie, ont trouvé le boulot idéal : sauveteuses à une piscine municipale. Habituellement, elles prennent leur travail au sérieux, mais pour les besoins de notre démonstration, elles ont accepté de commettre quelques bévues.

Pouvez-vous trouver la bonne solution pour éliminer chacun des dangers identifiés?
Pour vous inscrire au concours, vous devez obtenir assez de bonnes réponses.

Commencer

Les corrections

La surveillance aquatique

Les sauveteurs doivent faire une rotation de poste toutes les 15 minutes pour rester vigilants et stimuler leur champ visuel. Stéphanie est assise correctement sur la chaise et se tient en alerte, prête à intervenir en tout temps.

Le matériel d’intervention premiers secours, premiers soins est à sa place. Stéphanie porte à sa taille un étui contenant un masque et des gants. Une planche dorsale, une bouée, un gilet de sauvetage et une perche sont également disponibles à proximité.

Stéphanie porte une casquette, des lunettes et un t-shirt pour se protéger des rayons du soleil. Le parasol est également le bienvenu, tout comme la crème solaire et la bouteille d’eau à ses pieds. Les bijoux sont restés au vestiaire et le sifflet est glissé à son poignet.

Comme le recommande la Société de sauvetage, elle porte des chaussures qui soutiennent et protègent les pieds et pourvues de semelles antidérapantes pour se déplacer en toute sécurité.

Finalement, ses vêtements identifient clairement Stéphanie comme sauveteuse. Après tout, elle est là pour les baigneurs et ils doivent pouvoir la reconnaître comme personne à leur service.



Il faut attendre que les baigneurs soient sortis de l’eau avant de verser du chlore ou tout autre produit chimique dans la piscine. Pour les manipuler, des gants, des lunettes, un masque, des bottes et un imperméable ou un tablier sont de rigueur.

Nous remercions la Ville de Repentigny, pour sa collaboration : Sylvie Desgagnés, piscine municipale ; nos sauveteuses, Stéphanie Beaudin et Stéphanie Carpentier et nos baigneuses, Véronique Taché et Annie-Claude Miron.

Nous remercions également pour leur étroite collaboration Johane Lafleur, coordonnatrice senior à la Croix-Rouge canadienne ; François Lépine, directeur à la Société de sauvetage, et Marie-Josée Leblanc, responsable du dossier santé et sécurité pour l’Association des responsables aquatiques du Québec, groupe Sodem.

Nos personnes-ressources : Yvon Papin, alors conseiller à la Direction de la prévention-inspection de la CSST ; Pierre Privé, conseiller à l’Action jeunesse de la CSST, et Amélie Trudel, conseillère à l’Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail, secteur Affaires municipales (APSAM).

Loading...
Loading...