1
2
3
4
5
6

? Cliquez sur le chiffre qui figure sur la photo et trouvez la solution pour chaque danger identifié.

Vous avez obtenu assez de bonnes réponses. Vous pouvez participer au concours.

1 Les palettes utilisées présentent des risques.

La solution :

  • Les palettes doivent toujours être en bon état
  • Les charges ne doivent pas déborder de la palette
  • Toutes ces réponses sont bonnes

2 Le palettier n’est pas ancré au sol et une échelle est abîmée

La solution :

  • Le palettier doit être en parfait état et ancré au sol.
  • Comme le palettier n’est pas en parfait état, il faut éviter de le surcharger.
  • Le palettier ne doit jamais être ancré au sol, mais il doit être en parfait état.

3 Il manque des éléments essentiels au palettier.

La solution :

  • Des goupilles de sécurité doivent être installées
  • Des barres de sécurité transversales et des goupilles de sécurité doivent être installées.
  • Des goupilles et des barres de sécurité transversales, de même que des planches de 2 x 4 sur les lisses doivent être installées.

4 La charge nominale du palettier n’est pas affichée.

La solution :

  • Il n’est pas nécessaire d’indiquer la charge nominale sur le palettier si les caristes la connaissent.
  • Il n’est pas nécessaire d’indiquer la charge nominale totale sur le palettier si la charge par alvéole est indiquée.
  • Il est nécessaire d’indiquer la charge nominale totale et par alvéole du palettier.

5 Luc travaille à proximité d’un palettier.

La solution :

  • Des zones distinctes entre les travailleurs et les chariots élévateurs doivent être aménagées.
  • Luc devrait guider Mario pendant les opérations de chargement du palettier.
  • Luc devrait prendre sa pause pendant que Mario charge le palettier.

6 Divers débris jonchent le sol.

La solution :

  • Dans un entrepôt, les débris font partie du quotidien.
  • Le sol doit être dégagé de tout obstacle.
  • Les débris ne sont pas des obstacles pour des engins comme les chariots élévateurs.

Photo : Denis Bernier

Pour entreposer des biens, quoi de plus pratique que des palettiers, ou rayonnages à palettes? À condition qu’ils soient sûrs et qu’ils ne menacent pas de s’effondrer à tout moment.

Dans un entrepôt de la Rive-Sud, Mario et Luc ont accepté de commettre quelques imprudences.

Pouvez-vous trouver la bonne solution pour éliminer chacun des dangers identifiés?
Pour vous inscrire au concours, vous devez obtenir assez de bonnes réponses.

Commencer

Les corrections

Le palettier

Les palettes doivent toujours être en bon état. Quant aux charges, elles doivent être bien réparties, solidementretenues et ne pas déborder de la palette de plus de 5 cm (2 po). Par ailleurs, lespalettes doivent excéder des lisses de 5 à 10 cm (entre 2 et 4 po).

Les montants d’échelle du palettier sont en parfait ordre. Ce dernier est bien ancré au sol, afin d’augmenter sa stabilité. Les barres de sécurité sont en place, de même que les boulons à l’extrémité des lisses pour les empêcher de se séparer des montants d’échelle. Des protecteurs en forme de cornières de déviation sont installés à la base de ces montants. Leur but? Augmenter la résistance des échelles aux impacts causés par les chariots élévateurs. Peints en jaune, ils sont très visibles.

Les plaques d’affichage de la charge nominale du palettier sont bien en vue et peuvent être lues sans difficulté par les caristes. Elles contiennent le nom du fabricant, la charge maximale admissible par alvéole et la charge totale admissible de la travée (ensemble d’alvéoles superposées).

Méthode de travail

Mario a évidemment reçu une formation sur la conduite sécuritaire des chariots élévateurs, qui comprend desinformations sur l’effet des impacts contre les palettiers en plus des éléments habituels.

Par ailleurs, il est fortement recommandé d’installer des barres de protection sur les chariots élévateurs, à l’arrièredu cariste. Ce dispositif empêche que des objets orientés transversalement par rapport au chariot ne pénètrent dans le poste de conduite du cariste.

Et, bien entendu, le poste de travail de Luc a été relocalisé à un endroit plus approprié. Travailler à proximité des palettiers et des chariots élévateurs, très peu pour lui!

Nous remercions le personnel d’Équipement Boni Inc., à Saint-Bruno-de-Montarville, pour sa collaboration : Sylvain Croteau, directeur d’expédition, Sylvain Rioux, directeur d’opération, et enfin nos comédiens, Mario Guilbault, chef d’équipe expédition, et Luc Dion, manutentionnaire.


Nos personnes-ressources : Pierre Bouliane, conseiller en prévention à l’ASP Transport Entreposage, François Fontaine, ingénieur et inspecteur à la Direction régionale de Saint-Jean-sur-Richelieu, Yvon Papin, conseiller à la Direction de la prévention-inspection, et Martin Provençal, inspecteur à la Direction régionale de Longueuil, tous trois de la CSST.

Loading...
Loading...