1
2
3
4
5

? Cliquez sur le chiffre qui figure sur la photo et trouvez la solution pour chaque danger identifié.

Vous avez obtenu assez de bonnes réponses. Vous pouvez participer au concours.

1 Des palettes bloquent l'aire de circulation.

La solution :

  • Travailler du côté libre de toute entrave.
  • Installer des roues sous les palettes pour les déplacer au besoin.
  • Prévoir un emplacement pour l'entreposage temporaire.

2 François fait, à la fois, une flexion et une rotation du tronc pour déposer la boîte de stores. Aïe!

La solution :

  • Évaluer la possibilité d'éliminer la manutention manuelle.
  • Faire la manutention à deux en s'assurant d’une bonne répartition du poids.
  • Toutes ces réponses sont bonnes.

3 Patrick, à l'autre extrémité, semble porter toute la charge sur ses épaules.

La solution :

  • Soulever et déposer la boîte en se plaçant dans son prolongement, en gardant les pieds et genoux écartés.
  • Toujours faire des étirements avant d'entreprendre ce type de travail.
  • Toutes ces réponses sont bonnes

4 Les chaussures des travailleurs sont inadéquates.

La solution :

  • Porter des chaussures antidérapantes.
  • Porter des chaussures avec embouts d’acier.
  • Porter des chaussures antidérapantes avec embouts d'acier.

5 Des pièces de bois et de carton obstruent le chemin.

La solution :

  • Identifier les allées où du matériel obstrue temporairement le passage.
  • Garder les allées propres et dégagées.
  • S'assurer de nettoyer les allées à la fin de chaque journée.

Photo : Denis Bernier

C'est l'heure de l'expédition et, à en juger par l'état des lieux, la journée a été mouvementée. Patrick et François déposent une quinzième boîte de stores vénitiens sur les palettes de chargement. Le travail avance, mais dans quel état seront-ils ce soir s'ils continuent à forcer ainsi?

Pouvez-vous trouver la bonne solution pour éliminer chacun des dangers identifiés?
Pour vous inscrire au concours, vous devez obtenir assez de bonnes réponses.

Commencer

Les corrections

La manutention de boîtes longues et lourdes

Dans un entrepôt, l'activité est continuelle. Si l'on veut respecter certaines consignes de sécurité, il est donc judicieux de concevoir l'espace de rangement en fonction des objets entreposés, du matériel de transport utilisé et des aires de circulation. En outre, il faut éviter de déposer des objets sur le sol ou dans les aires de circulation, et prévoir un emplacement pour l'entreposage temporaire.

Avec une telle charge, longue et lourde, il faut d'abord évaluer la possibilité d'éliminer la manutention manuelle. Si c'est impossible, comme dans la situation présente, il faut agir sur divers aspects du travail, entre autres, son organisation et les méthodes utilisées. Ainsi, la manutention doit se faire à deux, dans un contexte de planification et de communication. François et Patrick doivent s'assurer que le poids est bien réparti et que leurs mouvements sont synchronisés.

Quand ils arrivent à la palette, ils se positionnent pour avoir la boîte devant eux et la déposer en même temps, en pliant les genoux. Ils utilisent ainsi la force de leurs jambes de façon à éviter ou à diminuer la flexion du tronc.

Pour éviter les lésions musculosquelettiques, l'entreprise pourrait aussi prévoir l'utilisation d'une table élévatrice comme solution de rechange, afin de permettre à François et Patrick de travailler à la bonne hauteur. Le principe de base demeure toujours le même, ne jamais forcer avec son dos !

Tous deux portent toujours leurs chaussures à embout d'acier et, au besoin, d'autres équipements de protection, entre autres, des lunettes de sécurité.

La photo a été prise chez Plastibec, à Boisbriand. Nous remercions Daniel Desmarais, directeur de production, ainsi que les comédiens Patrick St-Onge, manutentionnaire, et François Viscardi, opérateur.

Nos personnes-ressources : Yvon Papin, de la Direction de la prévention-inspection, Chantal Leclair, ergonome, et Paul-André Bélanger, inspecteur à la Direction régionale des Laurentides, tous trois de la CSST.

Loading...
Loading...