1
2
3
4
4
5
6
7
7

? Cliquez sur le chiffre qui figure sur la photo et trouvez la solution pour chaque danger identifié.

Vous avez obtenu assez de bonnes réponses. Vous pouvez participer au concours.

1 Marie-Hélène soulève Loïc à bout de bras pour le déposer sur la table. Plusieurs enfants et plusieurs couches par jour, ça fait beaucoup !

La solution :

  • Partager les changements de couches et les différentes tâches avec les autres éducatrices afin de restreindre la quantité de mouvements contraignants.
  • Utiliser un marchepied qui permettra à l’enfant de se rendre par lui-même sur la table à langer.
  • Aménager un coin distinct à même le sol, évitant ainsi aux éducatrices d’avoir à soulever les enfants.

2 Où est passé le marchepied ? Avec tout cet encombrement, on ne le voit plus.

La solution :

  • Lorsque le marchepied est utilisé pour du rangement provisoire, s’assurer de bien fermer et verrouiller la porte.
  • Toujours maintenir le marchepied dégagé.
  • Maintenir le marchepied dégagé et verrouiller la porte d’accès lorsqu’il n’est pas utilisé.

3 Catherine est assise au sol dans une position qui ne semble pas confortable.

La solution :

  • Utiliser un siège avec dossier ajustable.
  • Utiliser un banc, une chaise ou un fauteuil permettant aux jambes de former un angle de 90 degrés.
  • Toujours s’asseoir sur un coussin ou un matelas rembourré, le dos appuyé contre le mur.

4 Marie-Hélène porte un long collier. Quant à Catherine, elle porte un foulard et de grosses boucles d’oreilles.

La solution :

  • Défendre le port de bijoux et de foulard dans les CPE.
  • Ne porter que des bijoux élastiques ou qui se détachent facilement.
  • Voir à ce que les éducatrices portent les enfants de manière à ce que ceux-ci n’agrippent pas les bijoux.

5 Catherine porte des sandales. Est-ce vraiment la chaussure appropriée pour travailler dans un service de garde ?

La solution :

  • Pas de problème tant que les sandales rencontrent la norme CSA385-09W en ce qui a trait à la protection des orteils.
  • En service de garde, les sandales sont interdites sauf pour les éducatrices s’occupant des bambins âgés de 0 à 18 mois.
  • Les éducatrices doivent porter des souliers fermés.

6 Sur la table à langer, une collation et une couche souillée… Pas très appétissant !

La solution :

  • La table à langer ne doit servir qu’aux changements de couches.
  • Le nourriture doit être gardée loin de la table à langer pour éviter la contamination.
  • Toutes ces réponses.

7 Le sol est encombré. Catherine et Marie-Hélène risquent de chuter. Aïe !

La solution :

  • Éviter d’encombrer le sol de jouets.
  • Préserver les espaces de circulation dégagés.
  • Toutes ces réponses.

Photo : Denis Bernier

C’est l’heure du conte ! Les bouts de chou et Catherine attendent que Marie-Hélène ait changé la couche de Loïc pour commencer le récit. Marie-Hélène veut faire le changement en vitesse, pour ne pas que les petits s’impatientent. Occupées à assurer la sécurité des enfants, les éducatrices des services de garde oublient parfois de penser à la leur. Notre équipe a glissé plusieurs erreurs qui en témoignent dans ce scénario.

Pouvez-vous trouver la bonne solution pour éliminer chacun des dangers identifiés?
Pour vous inscrire au concours, vous devez obtenir assez de bonnes réponses.

Commencer

Les corrections

Au centre de la petite enfance

De nombreux équipements, des changements dans les méthodes de travail et un réaménagement des lieux permettent de rendre l’environnement de travail des éducatrices plus sécuritaire. L’installation d’une table à langer face au groupe permet à l’éducatrice de voir les autres enfants sans se retourner en torsion. La présence d’un marchepied évite à l’éducatrice de soulever l’enfant. Ce dernier sera capable de monter sur la table à langer, à condition bien sûr que le marchepied soit dégagé. L’emplacement du marchepied permet également à l’éducatrice de conserver une bonne posture durant le changement de couche. Elle évitera ainsi les malaises et les douleurs au dos. Même si l’utilisation du marchepied prend quelques secondes de plus, elle permet de développer la motricité de l’enfant. Une fois l’utilisation du marchepied terminée, l’équipement se glisse sous la table à langer. Une petite porte avec verrou empêche les autres enfants d’y monter pendant le changement de couche ou sans la surveillance de l’éducatrice.

Au lieu de s’asseoir par terre, l’éducatrice et l’aide-éducatrice utiliseront un siège avec dossier ajustable. Ce siège rembourré conçu pour aller directement sur le sol offre un support au dos, ce qui élimine la fatigue et améliore la posture. Par ailleurs, il est fortement recommandé que les éducatrices ne portent ni foulard, ni bijoux, et qu’elles aient des souliers fermés qui protègent bien les pieds et assurent une stabilité de la cheville.

La table à langer sert uniquement aux changements de couches, bien rangées dans l’étagère. La nourriture est gardée loin de la table à langer pour éviter la contamination. De plus, après avoir changé la couche, l’éducatrice doit désinfecter cette surface et se laver les mains pour contrôler les risques de transmission des infections.

Quant aux jouets, il est préférable d’éviter qu’ils encombrent le sol. Il faut également préserver des espaces de circulation dégagés.

Finalement, pour réduire le bruit, des tuiles acoustiques peuvent être installées au plafond des différents locaux des services de garde. Elles réduisent la réverbération dans le local et le niveau de bruit, diminuant ainsi le stress et la fatigue auditive.

Nous remercions le CPE Miel et Melon de Saint-Amable et sa directrice adjointe, Louise Gendron. Nous remercions également nos figurants, Marie-Hélène Bousquet et Catherine Perron, éducatrices, ainsi qu’Antoine, Édouard, Ethan et Loïc.

Notre personne-ressource : Louise Morissette, conseillère à l’Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur affaires sociales.

Coordination : Louise Girard, Direction générale de la prévention-inspection et du partenariat de la CSST.

 

 


 

Pour en savoir plus

  • La prévention, pas à pas. Guide d’animation en santé et en sécurité du travail à l’intention des centres de la petite enfance et autres services de garde à l’enfance, CSST. DC200-1027.
  • Revue Sans pépins, vol. 14, nº 2, 2012.
  • Revue Sans pépins, vol. 11, nº 2, 2009.
  • Revue Sans pépins, vol. 10, nº 3, 2008.

Tous les numéros de la revue Sans pépins sont téléchargeables gratuitement au http://www.asstsas.qc.ca/publications/nos-revues/sans-pepins.html.

Loading...
Loading...